On vous raconte | L'histoire de cette photo | Horseshoe Bend | Arizona


Notre photo préférée !

Comme nous l'avons dit sur Instagram, cette photo est notre photo préférée (à tous les deux !).

Nous aimons habituellement les photos avec des émotions, des expressions, de l'énergie, de l'action... Surtout lorsqu'il s'agit d'un mariage, de photos sociales.

Mais ici, c'est un tout autre type de photographie : la photographie de paysage. Peu d'expressions donc : pas de rires, pas de larmes, pas de surprise que l'on peut lire sur un visage, pour la simple et bonne raison qu'il n'y a aucun visage.

Alors... si cette photo est "sans action", comment peut-elle être notre photo préférée ?

On dit que les photos ne sont pas forcément importantes par ce qu'elles représentent, mais par ce qu'elles évoquent, éveillent en nous.

Ce n'est pas nécessairement ce que l'on voit sur la photo qui nous émeut, mais le souvenir que cette photo éveille en nous.

Qu'une photo soit techniquement parfaite ou non, elle peut éveiller en nous beaucoup d'intérêt, d'émotion : ce n'est pas forcément la perfection technique qui donne sa valeur à une photo, mais plutôt le souvenir du moment où cette photo a été prise.

Au-delà de l'aspect esthétique de la photographie, les photos sont surtout pour nous une manière de ne rien oublier.

Si l'on applique cela à la photographie de mariage, cela signifie qu'il est important pour vous que le moment que vous allez passer avec votre photographe (notamment lors de la séance de photos de couple) soit un moment agréable. Et c'est pour cela qu'il est important pour nous vous procurer la meilleure expérience possible lors de votre mariage.

Bref, revenons-en à notre photo du Horseshoe Bend.

Ci-dessus : Pierre & le Grand Canyon

C'était en été 2017, nous avions décidé de parcourir le plateau du Colorado, avides de découvrir tous ses grands paysages.

Après avoir atterri à Las Vegas, nous nous étions rendus au Grand Canyon. Puis, nous avions prévu, après notre étape au Grand Canyon, de partir vers Page, le Horseshoe Bend et Antelope Canyon.

Notre journée au Grand Canyon se passait bien, même si la chaleur était écrasante. Dès le matin, nous avions pensé nous rendre au Horseshoe Bend pour le coucher du soleil, nous avions donc anticipé en regardant l'heure précise du coucher soleil (ci-dessous la capture d'écran qui le prouve), le nombre d'heures de route et en gardant une marge de sécurité.

Ci-dessus : Capture d'écran de l'heure de coucher du soleil + le Grand Canyon

Nous avons finalement quitté le Grand Canyon pour arriver au Horseshoe Bend avec une heure d'avance par rapport au coucher du soleil, prévu à 20h25 comme vous pouvez le voir ci-dessus. Le temps de choisir le bon spot, d'installer le matériel, de profiter de la vue, etc...

Il faut aussi savoir que si on aime tant cette photo, c'est qu'elle faisait vraiment partie de notre check-list : il était impossible qu'on voyage dans cette partie du monde sans revenir avec notre photo de coucher de soleil au Horseshoe Bend.

Nous voici donc en route vers ce méandre du fleuve Colorado. Il fallait compter environ 2h00 de trajet.

Au fur et à mesure que le temps passait, nous commencions à voir le soleil descendre de plus en plus... C'est normal, me direz-vous. Oui, évidemment. Mais à force de faire des séances photos à la "golden hour", c'est à dire dans les deux heures qui précédent le coucher du soleil, on finit par réellement reconnaître ce type de lumière. Et clairement, la golden hour était déjà bien avancée, mais il nous restait beaucoup de route.

Voici ce que nous avons découvert : le fuseau horaire dans lequel nous étions le matin n'était pas le même que celui dans lequel nous allions passer la soirée (et donc le coucher du soleil). Il y a un décalage horaire local (le "Mountain Time" ou "Heure des Rocheuses" en français) que nous n'avions pas vraiment anticipé... Nos Iphones se mettant à l'heure seuls en fonction de la zone dans laquelle nous nous trouvions, nous n'y avions pas fait attention.

Nous avions donc en fait une heure de retard sur notre planning !

Autant vous dire que nous n'avons pas traîné sur la route et que nous ne nous sommes pas arrêtés pour admirer le paysage... Nous avons foncé jusqu'au Horseshoe Bend (et à voir les voitures qui nous suivaient, nous n'étions pas les seuls...).

Nous sommes donc finalement arrivés à destination quelques minutes avant le coucher du soleil ! Le parking était évidemment bondé...

Je (Julia) ai éjecté Pierre devant le départ du chemin de randonnée en lui disant de partir : "Cours, je te rattraperai !". Il faut aussi savoir que le début du chemin est une raide côte de sable... Pas évident à grimper en courant ! Ceux qui sont déjà allés à la dune du Pilat sauront de quoi je parle...

Ci-dessus : le sentier de 1,2 km pour atteindre le Horseshoe Bend

Nous avons finalement couru tous les deux jusqu'au point de vue (il reste environ 1,2 km à parcourir à partir du parking). Les gens nous regardaient assez bizarrement... Je crois que nous sommes passés pour des fous !

Une fois arrivés, bien évidemment, il n'y avait plus AUCUN spot libre, le lieu était rempli de photographes et de touristes. Le but étant d'être placé au centre, et non pas sur les côtés.

Mais rien ne pouvait décourager Pierre d'avoir sa photo. C'était ce soir-là ou jamais, le lendemain soir nous serions déjà en route pour Monument Valley.

Il a donc pris des risques en descendant le long des parois, au dessus du vide, pour aller se placer sur un morceau de roche en dessous des autres photographes/ touristes.

Ci-dessus : Pierre prêt à déclencher.

On ne se rend pas bien compte, mais si vous regardez le bas de l'image, vous verrez qu'il a du passer au dessus du vide pour arriver où il est.

Ci-dessus : Julia au bord du précipice, et la horde de touristes

En comparant le point de vue de chacune de ces deux photos, vous pourrez sans doute mieux imaginer le vide qui nous séparait.

A peine installés, nous entendons l'un des guides (des groupes étaient venus en sortie photo, ce n'est pas rare dans cette région) : "Get ready, that's THE moment !".

Pierre a à peine eu le temps de faire ses réglages sur l'appareil, il était temps de cliquer !

Nous avons finalement eu NOTRE photo du coucher du soleil au Horseshoe Bend, mais ce qui la rend vraiment unique, c'est le souvenir que nous en avons. La panique de ne pas pouvoir réussir à la faire. Le stress de ne pas trouver un endroit où se placer. La sueur de la course à pied pour arriver à temps. Le "Cours, je te rattraperai", façon "fin du monde" qui a entraîné un fou rire par la suite. Et finalement, la vue magnifique sur cet endroit magique. Il y a surement eu d'autres couchers de soleil beaucoup plus beaux, avec plus ou moins de nuage, mais pour nous celui-ci restera inoubliable.

Ci-dessus : un Selfie au Horseshoe Bend

(on s'excuse pour nos coiffures ^^)

Nous y sommes retournés le lendemain matin, au lever du soleil. Comme vous le verrez sur la photo ci-dessous, c'est beaucoup moins joli ! Si un jour vous prévoyez d'aller au Horseshoe Bend, essayez d'y être pour le coucher du soleil (et faites attention aux décalages horaires locaux !).

A bientôt,

P&J


DERNIÈREMENT

sur Instagram

  • Gris Facebook Icône
  • Gris Icône Instagram
  • Gris Pinterest Icône

Vu sur

vertical-black.png

Photographe Mariage Yvelines

Photographes Spécialisés dans la photographie de mariage

Nous réalisons vos reportages de mariage partout en France

INFOS MARIAGE

PIERRE & JULIA PHOTOGRAPHES

Photographes Professionnels de Mariage

Téléphone : +33 (0) 7 49 49 10 07

(numéro réservé à nos clients et aux couples souhaitant nous contacter, aucun démarchage accepté.)